Le bus-tunnel qui survole les voitures est déjà une réalité

La Chine détient le triste record des plus gros embouteillages de la planète. Pour y remédier les ingénieurs ont conçu un bus gigantesque qui « enjambe » les voitures, et ses premiers essais grandeur nature pourraient avoir lieu dès cet été.

Aujourd’hui en Chine quand vous prenez votre voiture, vous pouvez être confronté à ça :

…une marée de voitures sous un ciel de pollution. En 2010 un embouteillage de 100 kilomètres sur l’axe Pékin-Zhangijiakou a même bloqué les automobilistes pendant 10 jours. Le Wall Street Journal a également estimé que les automobilistes de Pékin avaient une vitesse moyenne de 12km/h.

Face à ce problème de taille, les ingénieurs chinois ont imaginé un remède de taille : le Transit Elevated Bus ou « TEB ».

bus-geant-chinois-anti-embouteillages
La maquette du TEB présentée à l’exposition internationale de la haute technologie de Pékin.

Ressemblant plus à un tramway futuriste qu’à un véritable bus, le TEB est un concept de transport en commun révolutionnaire permettant aux véhicules de circuler en dessous. Il mesurera 60 mètres de long pour 8 mètres de large, et survolera deux voies de circulation. Il se déplacera à une vitesse d’environ 65km/h sur des rails intégrés à la route, et sa construction ne devrait coûter que 20% du prix d’une ligne de métro.

L’impact écologique

Tout électrique, le Transit Elevated Bus permettra d’éviter 2480 tonnes d’émission de carbone par an selon son créateur Song Youzhou. Il pourra transporter jusqu’à 1200 passagers, soit l’équivalent de 24 bus en moins sur les routes. Moins d’embouteillages et moins de pollution, la solution a remporté un franc succès auprès des autorités chinoises et le projet a déjà reçu toutes les autorisations nécessaires à son exploitation.

Le TEB sera testé dès cette année dans la ville de Changzou dès que la construction du premier prototype à taille réelle sera terminée.