Comment Candy Crush arnaque votre cerveau

Candy Crush arnaque

Candy Crush Saga est un jeu simple et à l’accès gratuit : vous devez aligner des bonbons de la même couleur pour remplir l’objectif et marquer des points. L’éditeur britannique du jeu, King, réalise en 2014 une croissance insolente de 20% avec plus de 500 millions de joueurs sur Candy Crush, et une valorisation estimée à plus de 7 milliards de dollars.

L’entreprise génère 2,26 milliards de dollars par an, soit 6.200.000 € par jour. 30% des joueurs n’ayant pas abandonné dès le départ ont payé pour jouer, avec une moyenne de 23,42 dollars par mois et par joueur.

Comment on m’arnaque ?

Anthony Carboni résume le principe comme suit : En vous faisant gagner au début avant de devenir rapidement difficile, le jeu déclenche une tendance addictive car votre cerveau produit de la dopamine. C’est ce qui donne une vraie amertume à l’échec : vous voulez de nouveau gagner ! Seulement pour continuer à jouer vous devez cumuler des “vies” sans lesquelles vous ne pouvez plus jouer pendant quelques heures jusqu’à plus d’un jour, à moins que vous ne payiez. Cette situation a deux effets néfastes sur votre cerveau :

  1. Si vous ne payez pas pour rejouer, vous êtes dans “l’adaptation hédonique”. En restreignant votre accès au jeu, Candy Crush vous donne envie d’y jouer encore plus.
  2. Et si vous payez vous faites l’erreur du parieur : « plus j’essaie, plus j’ai de chances de réussir ». Ce qui est mathématiquement faux. Mais le cerveau devient confus lorsqu’il sagit d’un jeu car nous croyons en notre capacité. Vous étiez à un bonbon de la victoire, et avec 0,99€ vous êtes persuadé que vous allez finir par gagner.
Candy Crush arnaque votre cerveau ?
Un niveau facile de Candy Crush. Crédit : King

Le niveau à 1000€ !

Un joueur de Gameblog a même fait une expérience intéressante. Il est resté bloqué au tableau 70 (sur 2142) et le jeu lui proposait de pouvoir jouer 5 coups de plus pour 1,99€. Par curiosité il s’est attribué plusieurs centaines de coups supplémentaires en modifiant cette donnée dans la mémoire de sa machine. Il a ainsi finalement réussi à compléter l’objectif du niveau au bout de 550 coups. S’il avait bêtement payé, ce simple niveau lui aurait coûté… 1095 €.

Candy Crush reste un excellent moyen de connaître votre taux de résistance à l’échec !