Des jumeaux réunis découvrent avoir eu la même vie

Jumeaux Jim
Lewis et sa femme avec Springer. Crédit : The Lima News

Jim Lewis et Jim Springer sont des jumeaux monozygotes séparés à leur naissance qui se sont retrouvés 39 ans plus tard : ils ont fait des choix de vie tellement similaires que même leur femme, leur fils et leur chien ont le même nom !

Lewis et Springer sont tous deux nés le 19 août 1939 à l’hôpital de Piqua dans l’Ohio d’un mère de 15 ans qui les a proposé à l’adoption. On a affirmé aux deux familles adoptantes que leur enfant avait un frère jumeau décédé à la naissance. La mère des jumeaux n’a pas rencontré les nouveaux parents, et eux-mêmes ne se sont jamais croisés.

Le facteur génétique

Les jumeaux Jim séparés à la naissanceJim Lewis a toujours su intuitivement qu’il avait un frère jumeau, et a entamé des recherches pour le retrouver à 39 ans. Lorsqu’ils se sont rencontrés leurs caractéristiques physiques étaient quasiment identiques : tous deux mesuraient 1,83 mètre et pesaient 82 kilos. Mais au-delà des caractéristiques génétiques qui amènent deux jumeaux à se ressembler physiquement, ce sont les coïncidences immatérielles qui se sont révélées ici les plus surprenantes…

Les coïncidences inexplicables

Tous deux ont été adoptés par deux familles qui, sans le savoir, leur ont donné le même prénom : Jim. Enfants ils aimaient les mathématiques et avaient des difficultés en orthographe. Ils sont sujets aux mêmes migraines et se rongent les ongles. Mais le plus fou concerne leurs choix de vie :

  • Leur première femme s’appelait Linda
  • Leur seconde femme s’appelait Betty
  • Ils ont nommé leur fils « James Allan » et « James Alan »
  • Leur chien s’appelle Toy
  • Leur première voiture était une Chevrolet bleu pâle
  • Leur premier job était « Shériff à temps partiel » !
  • Ils ont pratiqué la menuiserie pendant des années
  • Ils passent leurs vacances à Pass-a-Grille en Floride
  • Ils fument la même marque de cigarette : des « Salem »
  • Ils boivent la même bière : la « Miller Lite »

Les jumeaux Jim réunis

Au delà de ces heureux « hasards », les frères restent bouleversés par un même sentiment qu’ils ont partagé : celui de ressentir un immense « vide intérieur » jusqu’à leur rencontre.

BONUS : Reportage sur les jumeaux Jim

Dans le reportage suivant, les journalistes ont réalisé un calcul de probabilités sur trois de ces coïncidences. Ils estiment que lors de leur rencontre en 1979 il y avait 1 chance sur 49 que deux hommes conduisent une Chevrolet, 1 chance sur 35 qu’ils soient tous deux de gros buveurs et 1 chance sur 300 qu’ils soient des fumeurs réguliers. En multipliant ces nombres, on obtient 1 chance sur 500.000 qu’ils aient fait ces mêmes choix :