Faites-vous congeler : mode d’emploi de la cryogénisation !

Cuves de Cryonie
Les cuves de cryogénisation d'Alcor aux États-Unis. Photo : Alcor

La cryogénisation devient légale dans certains pays, et elle permet aux candidats fortunés de se faire congeler dans l’espoir d’être un jour réanimé…

Même si elle peut faire sourire, la cryogénisation est déjà une réalité. Elle consiste à préserver le corps de personnes décédées par un procédé de « congélation » assez pointu, dans l’espoir qu’un jour la science sera capable de les ramener à la vie.

Mode d’emploi de la cryogénisation

  1. Vous devez d’abord passer commande auprès d’une des deux entreprises Américaines Alcor ou Cryonics Institute, ou de la Russe Kriorus. Comptez de 30.000 à 188.000 euros pour la « momification » la plus chère.
  2. Une fois votre décès prononcé, votre corps devra être préparé pour le transport dans les six heures pour limiter votre dégradation organique. Vous serez refroidi en dessous de 10°C, puis une solution vous sera injectée pour éviter que votre sang ne coagule.
  3. Une fois transféré dans la société de cryogénisation choisie, votre sang sera remplacé par un antigel afin d’éviter que des cristaux de glace se forment dans vos tissus.
  4. Enfin prêt, vous allez maintenant être refroidi progressivement jusqu’à -196°C. Vous serez ensuite plongé la tête en bas dans une cuve d’azote liquide en compagnie de cinq autres clients.
Cuve de cryogénisation
Les « Cuves Cryo » de Cryonics Institute dans lesquelles les corps des clients sont stockés. Photo : Cyronics Institute

Bien entendu, il n’y a pour l’instant aucune garantie que vous puissiez être un jour réanimé. 344 corps sont déjà cryogénisés dans les trois entreprises citées plus haut, et plus de 2500 personnes ont signé un contrat avec elles. Et même si la cryogénisation est interdite dans beaucoup de pays, elle commence à être autorisée dans certains cas. Une jeune adolescente britannique atteinte d’un cancer en phase terminale a ainsi récemment obtenu l’autorisation de la justice d’être cryogénisée.

Cuve de cryonie d'Alcor
Le « cimetière glacial » de la société de cryogénisation Alcor. Photo : Alcor

Les espoirs de ces personnes sont entretenus par de récentes découvertes, comme ce rein de lapin vitrifié puis transplanté avec succès. Et nous vous avions déjà raconté l’incroyable histoire de ce tardigrade réanimé plus de 30 ans après avoir été congelé ! On vous laisse sur cette petite vidéo humoristique de Tu mourras moins bête sur la cryogénisation :