Le drone Helper a déjà sauvé 3 nageurs de la noyade

Helper : drone d'assistance aux noyés
Le drone Helper en plein vol. Photo : Georges Gobet

Helper est un puissant drone conçu pour voler au secours de baigneurs en difficultés. Il se déplace à 80 km/h, se positionne au-dessus de la victime puis lui lance une bouée qui se gonfle au contact de l’eau.

On doit cette innovation à Fabien Farge, un médecin d’urgence maritime, qui a voulu aider les maîtres nageurs-sauveteurs à être encore plus efficaces. « Depuis quinze ans, je vois travailler les maîtres nageurs-sauveteurs (MNS). Ce sont de véritables athlètes, mais on ne peut pas aller plus loin que ne l’autorise la machine humaine. Cela fait deux ans que je pense à cela : comment associer un drone à une bouée » explique-t-il à l’AFP.

Il a alors conçu un premier prototype à l’aide d’un drone grand public, mais sa puissance ne permettait pas d’envisager des sauvetages lors de vents violents. Il s’est ensuite associé avec Gérald Dumartin, fondateur de Terra Drone, pour créer un appareil plus puissant et plus stable.

Comment fonctionne le drone Helper ?

Lorsqu’un maître nageur-sauveteur repère un baigneur en détresse, il envoie aussitôt le drone sur sa position à l’aide d’une tablette. Une fois sur place, la bouée est lâchée et se gonfle automatiquement au contact de l’eau. Les sauveteurs interviennent ensuite à la nage, ou à l’aide d’un jet-ski.

Le drone Helper et sa bouée automatique
Le drone Helper et sa bouée auto-gonflante

Vous l’avez forcément remarqué, Helper arbore une couleur rose plutôt flashy. Elle sert à le rendre bien visible du nageur qui comprend alors qu’il est secouru. Cette astuce permet d’éviter ou d’atténuer une éventuelle crise de panique.

Le drone est également équipé d’une balise GPS qui peut avertir précisément un hélicoptère de la localisation de la victime, et d’une caméra thermique qui permet au pilote de repérer, ou d’évaluer rapidement l’état du baigneur.

drone Helper au sauvetage d'un nageur
Le drone Helper a déjà sauvé 3 personnes de la noyade

Lors d’un essai grandeur nature, le drone a secouru une personne qui jouait le rôle d’un baigneur en difficulté à 100 mètres du rivage en seulement 22 secondes. Pendant ce temps, le sauveteur parti au même moment qu’Helper était encore à 50 mètres de la victime, démontrant ainsi tout l’intérêt et l’efficacité de l’appareil.

Pendant l’été 2016, le drone Helper a été installé sur les plages de Biscarosse. Il a effectué 43 sorties en mer pour secourir des nageurs, et trois d’entre-eux doivent leur vie à ces interventions. Promis à un bel avenir, Helper a été homologué par la direction générale de l’Aviation civile et pourrait être largement adopté par les municipalités à condition qu’elles puissent se le permettre, car l’engin représente un investissement de 18.000€.