Electro Fork : une fourchette intelligente qui simule le goût du sel

Cette fourchette simule le goût du sel dans la bouche
L'Electro Fork, ou "Electric Flavoring Fork" : La fourchette qui rajoute du goût aux aliments. Photo : Hiromi Nakamura

Des chercheurs de l’Université de Tokyo ont inventé cette fourchette innovante qui trompe vos papilles gustatives pour vous faire croire au goût aigre ou salé.

Même si vous avez une alimentation variée et équilibrée, il y a de fortes chances que vous consommiez beaucoup trop de sel. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, nous mangeons en moyenne 9 à 12 grammes de sel par jour, soit deux fois la dose recommandée. De telles habitudes alimentaires augmentent les risques de développer les problèmes suivants :

  • L’hypertension artérielle
  • Les maladies cardiovasculaires
  • Les accidents vasculaires cérébraux (AVC)
  • Les infarctus du myocarde

De plus, les personnes souffrant d’hypertension doivent suivre un régime sans sel qui les prive d’une bonne part du plaisir de manger, car le sel est un exhausteur de goût naturel et son absence appauvrit radicalement la saveur de la plupart des aliments.

L’Electro Fork du Rekimoto Lab

Des chercheurs du Rekimoto Lab de l’Université de Tokyo ont donc développé une fourchette surprenante qui simule électriquement les papilles au moment où elle rentre en contact avec la langue. Rassurez-vous il n’est pas question ici de recevoir une décharge électrique dans la bouche, mais simplement de tromper vos papilles gustatives pour leur faire croire au goût du sel, ou même au goût aigre.

La fourchette électrique qui simule le goût du sel
L’Electro Fork. Photo : Université de Tokyo

Le premier prototype de fourchette électrique intègre une molette permettant de régler trois niveaux de stimulation, et un bouton qu’il faut actionner lors de la mise en bouche pour déclencher la saveur virtuelle. Un journaliste de Nikkei Technology a essayé l’Electro Fork et s’est dit bluffé du résultat. Les sensations salées et aigres sont parfaitement reproduites, même si un goût métallique peut se produire lorsqu’elle est réglée sur son intensité maximum.

L’énorme avantage de cette fourchette est que la fabrication du prototype n’a coûté qu’une quinzaine d’euros, et que sa commercialisation pourrait donc se faire à un prix abordable. On peut également légitimement penser que les autres saveurs perçues par nos papilles seront incluses dans les prochaines modèles, comme le sucré, l’amer, l’acide ou l’umami.

La fourchette électronique à côté d'un plat japonais
L’Electro Fork à côté du plat dégusté par le journaliste de Nikkei Technology