Les 10 plus grosses révélations d’Edward Snowden

Liste des révélations d'Edward Snowden
Edward Snowden. Photo : The Guardian

L’ancien agent de la CIA et consultant de la NSA Edward Snowden a déjà révélé 1,7 millions de documents dévoilant un programme de surveillance mondial. Dans cette masse d’informations compromettantes on vous a sélectionné et résumé dix des points les plus graves publiés entre 2013 et 2016.

1Le programme PRISM

La NSA dispose d’un « droit » d’accès aux données des utilisateurs de nombreux services, comme ceux de Google, Youtube, Facebook, Apple, Yahoo ou encore Skype. Elle ne disposerait pas d’un accès direct aux serveurs de ces entreprises, mais ces dernières sont tenues de fournir toutes les informations qu’elle demande.

2Le piratage des câbles sous-marins

Le câble sous-marin SEA-ME-WE 4. Crédit : J.P. Lon

L’agence de sécurité américaine dispose d’une armée d’un millier de hackers rassemblés sous le nom de Tailored Access Operations. La TAO a été créée en 1997 et elle collecte toutes les données numériques transitant dans les câbles sous-marins, dont le SEA-ME-WE 4 desservant notamment les pays du Golfe, une partie de l’Asie et la France. L’opérateur Orange a d’ailleurs porté plainte contre X suite aux révélations de Snowden.

3La surveillance des ordinateurs non connectés à Internet

La NSA est capable d’intercepter des données stockées sur des ordinateurs même s’ils ne sont pas connectés au net. Sous le nom de code Quantum se cache une technologie en service depuis 2008 digne des meilleurs James Bond ! La NSA utilise un dispositif intégré dans une prise USB branchée dans l’ordinateur cible pour créer une porte d’accès. L’intégralité des données peuvent alors être espionnées et téléchargées par ondes radio dans un rayon de 13 kilomètres, puis transmises aux serveurs de la NSA.

4L’espionnage de 122 dirigeants du monde

Angela Merkel et Barack Obama lors du G7. Photo : Charles Dharapak

Le journal allemand Der Spiegel a révélé que la NSA avait espionné au moins 122 chefs d’États dans le monde. Le téléphone portable de la chancelière allemande Angela Merkel a été mis sur écoute depuis 2002, le système de visioconférence du siège de l’ONU a été détourné, les participants du G8 et du G20 ont été écoutés, le réseau informatique du ministère français des Affaires étrangères a également été infiltré, etc…

5La surveillance des cartes bancaires

Le même journal Der Spiegel a également révélé un système d’espionnage des paiements numériques sous le nom de code Follow the Money. 180 millions d’opérations en Afrique, au Moyen-Orient et en Europe auraient été collectées en 2011, ainsi que des données liées au réseau mondial interbancaire financier (SWIFT).

6L’enregistrement des appels téléphoniques

Bureaux de la NSA

« Les communications téléphoniques des citoyens français sont interceptées de façon massive ». C’est le quotidien Le Monde qui l’a affirmé, en dévoilant que 70 millions de SMS et d’appels de Français ont été enregistrés en décembre 2012. Les opérateurs de téléphonie américains sont même carrément complices : Verizon, Sprint et AT&T sont accusés de fournir à la NSA un accès global aux données de leurs clients.

7XKeyscore : le Google de la NSA

C’est le programme le plus utilisé par la NSA qui permet de chercher des informations dans l’immense base de données de l’agence à la manière d’un moteur de recherche. On y retrouve « presque tout ce qu’un utilisateur fait sur Internet » : emails, discussions en ligne, historiques de navigation… le tout sans aucune autorisation préalable. La NSA décrit XKeyscore comme étant le système d’accès aux données d’Internet le plus complet qui existe.

8La collecte des SMS

Une capture d’écran de Dishfire résumant 194 millions de SMS collectés en avril 2011. Crédit : The Guardian

L’agence a mis en place un programme automatique de copie des SMS envoyés dans le monde sous le nom de code Dishfire. Il intercepte jusqu’à 200 millions de messages chaque jour et la NSA précise que « c’est une véritable mine d’or à exploiter » pour en extraire toutes sortes d’informations personnelles sur les individus.

9L’espionnage des webcams via Yahoo

Baptisé Optic Nerve, ce programme a débuté dès 2008 et capture une photo toutes les cinq minutes via la webcam de l’internaute. Il est associé à un logiciel de reconnaissance faciale permettant de repérer des personnes recherchés parmi les 1,8 millions d’utilisateurs de Yahoo infectés. Le portail Internet s’est indigné de telles pratiques et a appelé les gouvernements à « réformer leurs lois sur la surveillance ».

10La surveillance des applications mobiles

La NSA a collecté des informations personnelles via certaines applications mobiles, dont le jeu Angry Birds. Dans ces multiples données on retrouve : le type de téléphone utilisé, l’âge de l’utilisateur, son sexe, sa géolocalisation et son orientation ou ses habitudes sexuelles.

Accusé d’espionnage, de vol et d’utilisation illégale de biens gouvernementaux, Edward Snowden est aujourd’hui réfugié en Russie où il a reçu un droit de résidence pour trois ans. Le magazine en ligne The Intercept a été lancé pour poursuivre la publication progressive des dernières révélations, et un film Snowden sortira mercredi.