Le maire de Londres fait interdire les publicités sexistes

Récemment élu maire de Londres, Sadiq Khan s’attaque aux publicités sexistes. À partir du mois prochain les représentations idéalistes du corps disparaîtront des affichages du métro et du réseau de bus.

Le maire de Londres Musulman Sadiq Khan
Le maire de Londres Sadiq Khan. Crédit : David Rose

Pendant sa campagne électorale, Sadiq Khan avait déclaré qu’il était très préoccupé par les publicités qui peuvent rabaisser les gens et leur donner honte de leur corps“J’ai deux adolescentes à la maison et j’ai très peur de ce type de publicité qui a tendance à atteindre les gens et particulièrement les femmes, et leur donner honte de leur corps. Il est grand temps que cela cesse. Personne ne devrait se sentir stressé par des attentes irréalistes sur son corps, lorsqu’il prend le bus. Je veux envoyer un message fort aux publicitaires à ce sujet.”

En effet en 2015 une campagne d’affichage pour Protein World (une marque de compléments alimentaires) avait déjà fait scandale pour avoir choisi une femme aux proportions hors-norme :

Publicité sexiste de Protein World à Londres dans le métro
Le slogan donne le ton : « Votre corps est-il prêt pour la plage ? »

Choquée par cette publicité une femme du Sussex de l’Est, Charlotte Baring, a réussi à recueillir plus de 70.000 signatures sur sa pétition Change.org en faveur de son retrait. La marque de bière Carlsberg a même profité de cet émoi général pour se faire mousser avec une publicité moqueuse :

Publicité de Carlsberg en réponse à la publicité sexiste de Protein World
La réponse de Carlsberg : « Votre corps est-il prêt pour la bière ? » Crédit : @ThatGuyLukey

Suite à cette polémique et à un dépôt de plus de 400 plaintes, l’ASA (l’autorité de régulation de la publicité en Grande-Bretagne) a finalement fait retirer les publicités de Protein World du métro londonien. Cette démarche va dans le sens de Sadiq Khan qui avait déjà proposé de limiter les publicités sexistes pendant sa campagne électorale.

La compagnie de transports londoniens devra contrôler les publicités en passe d’être affichées

L’organisme public responsable des transports en commun de la ville de Londres, « Transport for London » (TfL), a concédé l’idée que la publicité dans les transports en communs était différente de celle de la télévision ou de la presse : « Nos usagers ne peuvent pas éteindre la télévision ou tourner la page si une publicité les blesse ou les énerve. Il est de notre devoir de faire en sorte que nos publicités soient adaptées à cet environnement unique. »

D’après le Financial Times, ces mesures ne toucheront qu’une minorité des 12.000 publicités affichées chaque année dans le métro londonien et ne devraient pas affecter le chiffre d’affaire de TfL. Elles seront applicables dès le mois de juillet 2016.