Une queue de dinosaure retrouvée intacte dans de l’ambre

Queue de coelurosauria dans de l'ambre
La queue de dinosaure intacte figée dans l'ambre

Xing Lida, un paléontologue Chinois, a découvert sur un marché de Myanmar en Birmanie un petit morceau d’ambre contenant la queue d’un petit dinosaure parfaitement bien conservée, mort il y a près de 100 millions d’années.

Que contient ce morceau d’ambre ?

L’objet (acheté pour une bouchée de pain) pèse 6,5 grammes et fait la taille d’un abricot sec. Il contient huit vertèbres, des tissus mous et une grande quantité de petites plumes brunes et blanches. La préservation de cette pigmentation est capitale, car il est toujours très difficile de déterminer avec précision les différentes couleurs des dinosaures à partir de leurs fossiles.

Une queue de dinosaure dans un fragment d'ambre
La queue du coelurosauria dans le morceau d’ambre de Xing Lida

Cette découverte pourrait également conforter les théories récentes qui affirment que les dinosaures étaient plutôt recouverts de plumes que d’écailles.

A qui appartenait cette queue ?

Le paléontologue Ryan McKellar qui a examiné l’échantillon affirme que « Nous pouvons être sûrs qu’il s’agit bien d’un dinosaure car les vertèbres ne sont pas soudées sur un croupion comme c’est le cas pour les oiseaux modernes ou leurs ancêtres. Cette queue est au contraire longue et souple avec des plumes réparties de chaque côté, ce qui signifie que nous sommes bien en présence d’un dinosaure et non d’un oiseau préhistorique ».

un coelurosauria, cousin du velociraptor
Illustration d’un coelurosauria

Il a ainsi pu déterminer qu’il s’agissait de celle d’un jeune coelurosauria, de la même famille que les vélociraptors et les tyrannosaures. L’animal est mort alors qu’il n’était pas plus grand qu’un moineau, mais à l’âge adulte les coelurosauria pouvaient atteindre la taille d’une autruche.

Ryan McKellar et Xing Lida
Les paléontologues Ryan McKellar et Xing Lida

Malheureusement pour les fans de Jurassic Park, « aucun ADN du sang et des tissus n’a été suffisamment bien préservé pour fantasmer sur une éventuelle réplique du spécimen » précise McKellar.