L’homme qui vécut 18 ans bloqué dans l’aéroport de Roissy

tom hanks endormi
Tom Hanks dans Le Terminal, inspiré de l'histoire de Mehran Karimi Nasseri

Suite à un incroyable concours de circonstances, Mehran Karimi Nasseri surnommé « Sir Alfred Mehran » s’est retrouvé bloqué dans le terminal 1 de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle pendant 18 ans. Son histoire a inspiré le film « Le Terminal » de Steven Spielberg.

Le parcours rocambolesque de Sir Alfred

Sir Alfred - Le Terminal
Mehran Karimi Nasseri devant l’affiche du film « Le Terminal »

Mehran Karimi Nasseri est né en 1942 en Iran. Parti étudier au Royaume-Uni en 1973, il participa à des manifestations contre Mohammed Reza Pahlavi (le Chah iranien au pouvoir à l’époque) qui lui vaudront d’être arrêté, torturé et expulsé dès son retour en Iran. Chassé de son pays, il réclama sans succès l’asile en Allemagne, aux Pays-Bas, en France, en Yougoslavie et en Italie avant de se faire accepter temporairement par la Belgique.

En 1984 il part retrouver une personne qu’il pense être sa mère au Royaume-Uni d’où il se fera encore expulser. Mais la Belgique le considère maintenant comme étant en situation irrégulière et refuse son retour. Mehran se retrouve en France, et se fera arrêter à Boulogne-sur-Mer pour « séjour irrégulier sur le territoire français ». A sa sortie de prison il retourne errer à l’aéroport de Roissy et commence à s’inventer une nouvelle vie…

Son quotidien à Roissy

Sir Alfred bloqué à Roissy
Sir Alfred sur « sa » banquette !

Alfred Mehran passe ses journées sur une banquette près de la boutique « Relay » du terminal 1, où son livre autobiographique peut d’ailleurs y être acheté. Il reçoit de nombreuses visites, et son courrier lui est même distribué. Il bénéficie d’une certaine notoriété médiatique et vit des ventes de son livre.

En 1992 des avocats français lui accordent un titre de séjour à condition qu’il présente sa carte de réfugié accordée par la Belgique. Malheureusement, sans autorisation de sortie du territoire il ne pourra jamais se rendre à Bruxelles pour l’obtenir.

En 1999 son avocat lui propose enfin ses nouveaux papiers mais il les refuse : il affirme qu’il a changé de nom, qu’il n’est pas iranien, que sa mère est danoise et son père suédois !

Le Terminal

Au début des années 2000, un pharmacien de l’aérogare annonce à Sir Alfred qu’il a Steven Spielberg au téléphone et qu’il veut lui racheter les droits de son livre pour en faire un film. Son avocat négocie ce contrat à 500.000 dollars, et le film sortira en 2004.

Sir Alfred sera finalement hospitalisé en août 2007 pour une raison inconnue, puis transféré dans un foyer d’accueil d’Emmaüs France après 18 années passés à Roissy.