Thai Ngoc : l’homme qui n’a pas dormi depuis 43 ans

Thai Ngoc travaille et ne dort jamais
Thai Ngoc, insomniaque depuis 43 ans. Photo : TH/CVN

La médecine est formelle : l’être humain ne peut pas survivre sans sommeil. Si l’Américain Randy Gardner détient le record de 11 jours sans dormir, le Vietnamien Thai Ngoc défie purement la science : il ne dormirait plus depuis 43 ans.

Thai Ngoc est un homme hors du commun qui vit dans la province de Quang Nam au Vietnam. À l’âge de 33 ans il a subi de fortes fièvres et a dû prendre des médicaments qui l’ont empêché de dormir. Il a d’abord cru que ses insomnies étaient dues à son inquiétude, mais elles se sont avérées permanentes.

Études médicales de Thai Ngoc

Des années plus tard, un groupe de médecins Thaïlandais sont venus placer dix caméras dans sa maison pour étudier son cas. Et après plusieurs semaines d’observation les chercheurs ont constaté qu’il ne dormait effectivement jamais. Des Britanniques lui ont aussi proposé de se rendre à l’hôpital de Da Nang pour effectuer des examens. Mais Thai Ngoc n’a réagit à aucun des somnifères qui lui ont été administrés, et il n’a pas fermé l’œil.

« Je ne me souviens pas combien d’équipes de chercheurs étrangers j’ai contactées. Ils ont tous effectué des tests, veillé avec moi des nuits entières et sont repartis chez eux avec des questions sur mon insomnie extraordinaire » raconte Thai Ngoc.

Le vietnamien travaille au lieu de dormir
Thai Ngoc cultive lui-même ses 8 hectares de terrain.

À 76 ans Ngoc s’occupe en travaillant jour et nuit pour nourrir sa famille. Il entretient ses rizières et élève ses volailles, ses cochons et ses poissons. « Ne pas dormir c’est supportable, mais ne pas travailler c’est terrible. Je passe plus de temps à travailler que d’autres puisque je ne dors pas. Je deviens désagréable si je n’ai rien à faire » affirme-t-il.

Il y a une dizaine d’années, il avait annoncé qu’il commençait à se sentir « comme une plante sans eau » à cause du manque de sommeil. Avec toutes ces nuits éveillé, Ngoc a ainsi déjà vécu 13 années de plus qu’une personne de son âge.

Thai Ngoc élève ses volailles
Thai Ngoc n’a aucune difficulté à travailler nuit et jour. Photo : TH/CVN

D’autres cas intrigants d’insomnies permanentes

Même si Thai Ngoc est un cas extrêmement rare et qui défie la science, il n’est pas le seul à avoir été un « insomniaque permanent » :

  • L’Américain d’origine française Albert Herpin aurait été insomniaque toute sa vie, peut-être à cause d’une grave blessure que sa mère aurait subit juste avant sa naissance. Lorsqu’il avait 87 ans des médecins intriguées sont venu inspecter sa maison… mais n’ont trouvé aucun lit ni couchage. À sa mort en 1947, le New York Times déclarait qu’Albert Herpin n’était pas décédé d’insomnie, et que le manque de sommeil n’avait jamais affecté sa santé pendant ses 94 ans de vie.
  • Autre cas particulier : le Hongrois Paul Kern. Pendant la Première Guerre Mondiale il a reçu une balle dans le crâne, et a perdu une partie de son lobe frontal. À sa sortie de l’hôpital de Lemberg il n’a plus dormi pendant 40 ans, et le médecin qui l’a suivi n’a jamais pu déterminer la cause de son insomnie permanente.